Nos conseils sur l'élevage des canards

Boutique santé Boutique premier âge Boutique poules Boutique lapins Boutique pigeons Boutique moutons et chèvres

L'alimentation des canards

Le canard est une volaille principalement granivore sauf quelques espèces comme le souchet ou la sarcelle dété. Pour nourrir le canard, on peut utiliser des aliemtns du commerce tel que des aliments composés à utiliser de préférence comme complément au grain plutôt que comme nourriture principale.

Les différents types de grain sont :

  • L'avoine
  • Le blé
  • Le maïs
  • Le mélange (blé, maïs, orge et parfois sorgho)
  • Et les granulés.

Il est préférable de combiner l'alimentation naturelle d'un plan d'eau et usage de grains. En supplément, je vous conseillerrais de donner de la salade, des crevettes déshydratées, de l'herbe fraichement coupée ( le mieux pour les canards étant d'avoir un parc herbeux).

De temps en temps, quand il fait froid, une patée chaude sera la bienvenue. En complément de la nourriture, si vous ne disposez pas d'un bassin d'eau, il ne faut pas oublier de donner au canard, de l'eau propre fraïche et ceci de manière régulière.

Le caneton (ou canardeau) débute sa vie par un jeûne de 36 heures. Vous trouverez des aliments premier âge dans le commerce, il faut éviter les alimetns à base de farines animales. Vous pouvez lui donner de la verdure ainsi que des fruits. Les aliments du caneton doivent être bien dosés en protéines.

Les logements pour canards

Le logement du canard est la canardière.

La canardière : Elle sera construite en bois et sera élevée du sol d'une vingtaine de centimètres. Le toit descendra en pente douce afin de faciliter les écoulements d'eau lors de période de pluie et débordera largement pour protéger la façade.

L'aménagement de la canardière : Les canards n'ont pas besoin de perchoirs et de pondoirs car ils préfèrent vivre au ras du sol. Les mangeoires peuvent être placées à l'intérieur comme à l'extérieur. L'abreuvoir sera placé à l'extérieur pour éviter que l'humidité pénétre dans la canardière. La litière sera composé de copeaux, de paille ou de sable à renouveler fréquemment.

Le plan d'eau : On peut creuser une mare (2m x 2m pour une dizaine de canards) et faire le fond en ciment (environ 50 cm de profondeur). Il est nécessaire de nettoyer régulièrement la mare afin que l'eau ne verdisse pas. Si vous posséder une rivière à proximité, aménagez une petite plage en pente douce. Pour éviter que les canards se sauvent, fixez du grillage avec des piquets, maintenu sous l'eau à une profondeur de 60 à 80 cm et autant au dessus de la surface.

Son environnement se résume à 4 grands principes : un pré, de l'eau, une petite cabane et une nourriture variée et riche. Il faut compter 10m^² pour une cane ou un canard. Le pré doit disposer de quelques arbres afin d'assuer de l'ombre et de la fraicheur aux canards lors de saison chaude. Votre végétation naturelle pour servire de refuge aux canards et attirera des insectes qui les régaleront. Mes canards grattent le so et arrachent l'herbe, c'est pourquoi il est nécessaire de posséder un second pré pour effectuer une rotation, ce qui permettra la pousse de nouvelles herbes.

Le parcours doit être fermé par un grillage pour éviter que les canards s'échappent mais également pour éviter la venue de prédateurs. Le canard aime l'eau contrairement aux canetons qui craignent l'humidité, il faut éviter qu'ils aillent à l'eau trop tôt.

La reproduction des canards

Il faut 3 à 5 canes pour un canard de race lourde. POur les races légères, il faut compter 6 à 8 canes par canard, mais il ne faut jamais dépasser la proportion d'un canard pour 8 canes.

Lors de la reproduction, il faut éviter tout bruit et dérangement (chien, tondeuse...). Il est conseillé d'aménager des coins tranquilles avec des nichoirs. Vous pouvez disposez des nichoirs sur des plans d'eau (nichoirs flottants en plastique en en bois). Vous pouvez aussi mettre des nichoirs en chinane. Lors de la reproduction, il faut éviter tout bruit et dérangement (chien, tondeuse...). Il est conseillé d'aménager des coins tranquilles avec des nichoirs. Vous pouvez disposez des nichoirs sur des plans d'eau (nichoirs flottants en plastique en en bois). Vous pouvez aussi mettre des nichoirs en chinane.

Couvaison des canards

Les canes sont de médiocres couveuses. C'est poruquoi il est préférable de confier les oeufs fécondés à une poule pondeuse (8 à 10 oeufs) ou à une dinde (15à 20 oeufs). Les jeunes canetons s'entendent fort bien avec leur mère adoptive. Dans le cas où vous laisseriez la cane couver les oeufs, il sera recommandé de retrouner chaque jour les oeufs et de les laver à l'eau tiède si ils sont sales, à partir du vingtième jour il faudra vaporiser les oeufs à l'eau tiède.

Les maladies des canards

Voici une listes des maladies les plus courantes :

La maladie de Newcastle (ou pseudo peste aviaire) : C'est une affection trés redoutable. Elle est incurable lorsqu'un canard la contracte, le reste de la canardière le contracte aussi. Rares sont les survivants mais si un canard survit, il résentera des séquelles. Elle prend plusieurs formes : suraïgue, aïgue ou subaïgue. elle se manifeste par une septicémie brutale, forte fièvre, perte d'appétit, forte soif, plumes hérissées, dos rond, troubles respiratoires et nerveux.

La maladie d'Aujeszky : Cette maladie a une évolution rapide et la mortalité est trés élevée. Elle se présente par des tremblements, perte d'appétit, somnolence, crête et barbillons bleuâtres, toux et difficultés respiratoires. Il est vivement recommandé d'abattre les canes infectées et de faire vacciner les poussins.

La coccidiose : C'est une maladie parasitaire qui se manifeste par une anémie chronique et des diarrhées qui peuvent être parfois sanguino lente. Elle atteint souvent les canetons qui sont à l'étroit dans un abri peu aéré et sale. Elle peut parfois être dûe au changement de nourriture. Cette maladie est moins mortelle chez les canards adultes mais peuvent entrainer un amaigrissement. Pour la soigner, vous pouvez utiliser des antibiotiques ou des anti-coccidiens dans la nourriture qui peuvent servir préventivement ou curativement.

La typhose (canard) ou pullororse (caneton) : c'est une maladie qui le plus souvent atteint les grands élévage. Chez le caneton, elle se manifeste par une diarrhée blanche et provoque une mortalité élevée. Chez le canard, elle se décèle par une diarrhée verte, une soif excessive et une baisse de la ponte. Pour l'arrêter, vous devez mélanger à la boisson du permanganate de potassium.

Le coryza : Cette maladie se manifeste par une baisse de la ponte, des éternuements, des écoulements nasal visqueux et purulent, une respiration difficile, une masse caséeurse aux yeux, une diarrhée et amaigraissement. Pour soigner les canards, il faut utiliser de l'huile de foie de morur ou un médicament strptomycine. La vaccination du canard permet de lutter et d'éviter cette infection.

L'hépatite virale : Elle est transmise par contact. Elle entraine des lésions au foie, des reins hypertrophiés et les vaisseaux sanguins sont dilatés. Elle touche surtout les canetons durant les 8 premiers jours de leurs vies.

La laringotrachéite: Cette maladie se manifeste par des toux, des écoulements nasaux et peut confuire à la mort par asphysie. Une vaccination est possible.

La grippe : Elle touche surtout les canetons. Elle se manifeste par une perte d'appétit, des éternuements, des pleurs et des sinusites. Il faut éviter le contact avec els animaux sauvages.

Le choléra : C'est une maladie contagieuse qui a pour effets la somnolence, une soif intensive, une perte d'appétit, des diarrhées et des tremblements. Elle peut entrainer la mort. La contamination peut se faire par l'eau ou par les aliments.

Le piquage peut s'avérer également être dangereux : les canetons s'amusent à se piquer en se donnant des coups de becs mais dés qu'une goutte de sans apparaît, les coups deviennent plus violents et peuvent aller jusqu'à la mort du caneton attaqué. Cela est fréquent. Les causes les plus importantes sont l'ennui et l'inactivité. Il est donc nécessaire de leur faire faire des exercices, par exemple en agrandissant leur parcours herbeux et de les nourrir avec plus de verdure.

Les vers : ils sont transmis par les limaces et les insectes et sont surtout présents dans les élevages en plein air. Vous pouvez les déceler grâce à un retard de croissance, une forte consommation de nourriture et au fait que vos canards résistent moins aux maladies et pondent moins. Il est nécessaire de nettoyer et désinfecter vos canards et de faire un traitement de vermifuges.

Les poux : Il se manifeste par l'apparition de poux blancs ou rouge et provoque des irritations de la peau. Pour lmes éloigner, il faut poudrer les canards avec du pyrèthre et changer régulièrement la litière lorque celle-ci est abondamment infestée.

Quelques conseils

Lutte contre les prédateurs : Les prédateurs sont les animaux, ils peuvent être domestiques ou sauvages. Le piégeage est récommandé. Il faut mettre un grillage solide avec des mailles trés petites, il doit être enterré d'au moins 801 cm et d'une hauteur d'environ 2m. Vous pouvez également placer en haut du rillage une clôture électrique afin de dissuader les prédateurs grimpeurs.

Pour lutter contre les rongeurs, vous pouvez placer de petit cageots contenus des grains empoisonnés (pour éviter que les canards ne les mangent). Mais attention le rongeur peut s'immuniser contre ce poison, il faut donc changer régulièrement de poison. L'installation de boules réfléchissantes permet de faire fuir les rapaces mais cette méthode n'est pas trés efficace.

Plusieurs pièges permettent de lutter contre les prédateurs :

  • Boites à fauves : chattières, nasses, pièges-cages, mues ou autres pièges permettant la capture d'un animal vivant. Pour utiliser ses rocédés, il faut obligatoirement faire une déclaration en mairie. Ce sont les procédés les plus efficaces et pratiques. Ils capturent l'animal vivant sans lui faire d emal. Vous devez les poser le long du grillage car les prédateurs ont tendance à les longer.
  • Les pièges déclenchés par pression sur une palette ou autres procédés ayant pour but de tuer l'animal (notamment les fouines).
  • Les collets munis d'un arrêtoir doivent être soumis à une autorisation préfectorale.
  • Les pièges à lacets déclenchés par pression sur une palette permettant la capture de l'animal demande une certaine expérience pour leur utilisation.

L'hygiène de l'abattage : Il est recommandé de faire jeûner la volaille d'une demi-journée à un jour avant de la sacrifier, laisser lui simplement de l'eau. Deux principales techniques d'abattage existe : on peut endormir le canard ou tout simplement l'assomer. Cependant, il faut saigner le canard immédiatement, pour que le sang puisse s'écouler. Il faut le pendre par les pattes. Le matériel tel que la pince à sacrifier doit être désinfectée avant l'abattage. L'abattage doit être pratiqué dans un endroit sain et à l'abri des courants d'airs afin d'éviter toutes présence de microbes.

Le matériel pour canards

Matériel d'élevage : Il y a des mangeoires et abreuvoirs adaptés à chaque âge du canard.

Les mangeoires : Pour les canetons, il faut prendre des mangeoires rondes de 35 à 40 cm de diamètre ou des mangeoires à trous ou à grille. Pour aider les caneton à voir les mangeoires vous pouvez placer des plaques de carton coloré ou du papier d'aluminium ou utiliser des mangeoires colorées. Pour les canards, il faut utiliser des mangeoire à trémie ou émailléee ou des mangeoires linéaire.

Les abreuvoirs : Pour les canetons, il faut prendre des abreuvoirs siphoïdes en métal. Pour les canards, un abreuvoir siphoïde émaille ou galvanisé fera l'affaire !